Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

Images de la page d'accueil

Cliquez pour éditer

Images de la page d'accueilBandeau avec du texte, des boutons ou une inscription à la newsletter

Cliquez pour éditer

L'ACV, plus d'un siècle d'histoire

L’histoire de l’ACV commence en 1889. A la fin du XIXe siècle, les vétérinaires se sont mobilisés et rassemblés malgré les divergences pour bâtir dans la profession une entraide confraternelle. C’est de cette époque où aucune couverture sociale n’existait, qu’est née l’ACV, l’Association Centrale des Vétérinaires. La solidarité professionnelle qui était en gestation accouchait donc de notre association. 


Ces quelques mots (discours à l’Académie vétérinaire) prononcés en 1923 par Paul Rossignol, qui fut un trésorier puis futur président de l’ACV, expriment l’esprit et les motivations d’alors de cette association : « Je considère l’association comme une chapelle à la porte de laquelle les adeptes en y pénétrant doivent abandonner tout sentiment d’inimitié et tous motifs de dissension pour n’y communier qu’en une seule pensée, la plus noble, celle de tendre une main fraternelle aux membres de notre grande famille victimes d’un cruel destin, où les uns favorisés par le sort, peuvent venir le remercier comme il convient, tandis que d’autres, accablés par le malheur, y trouvent la force de le supporter».

Remerciements préalables

L'ensemble du texte, retraçant l'historique de l'ACV, est issu de la thèse de doctorat vétérinaire de Flore Lapert - L'Association centrale d'entraide vétérinaire : historique – missions – avenir - ENVA 2010 que vous pouvez consulter in extenso 

Tous nos remerciements sincères pour son travail.

 

Introduction

L’Association Centrale des Vétérinaires (ACV), qui a pris en 2005 le nom d’Association Centrale d’Entraide Vétérinaire, a été créée en 1889. Elle a donc plus de cent trente ans . Le but de cette association de bienfaisance a toujours été de faire l’union de la profession vétérinaire française sur le terrain de la solidarité confraternelle. Et depuis cent trente ans, l’ACV est restée fidèle à la pensée de ses fondateurs : aider les déshérités de la profession, ceux à qui la chance n’a pas souri. 


En plus d’un siècle d’existence, l’ACV a vécu bien des péripéties, au gré des changements de contexte politique mais aussi des évolutions de la profession. L’association a été confrontée à ses débuts, à la sévérité de l’Empire, qui freinait les tentatives de regroupement. Elle a aussi traversé, non sans difficultés, deux guerres mondiales. Elle a connu l’époque où la profession était dispersée et où celle-ci se cherchait une instance représentative, puis, demeurant fidèle à sa seule mission de solidarité, l’ACV est restée spectatrice devant la création de la Fédération, du Syndicat puis de l’Ordre. 


Ainsi l’histoire de l’ACV est profondément liée à l’histoire moderne et à l’histoire de la profession.

Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus